Avis de la presse

Le Monde

El Campo est d’abord le récit d’une lente descente aux enfers mentale, la peinture minutieuse d’un décrochage psychologique nourri par tout ce qui, au coeur de l’indifférence du réel, donne l’impression, à qui veut le ressentir, de contenir un présage funeste.

Première

Heureusement, les effets de manches du réalisateur ne ternissent pas cette plongée troublante dans les méandres de la psyché féminine, sublimée par des acteurs en totale osmose.

Le Nouvel Observateur

Si on peut regretter une dramaturgie un peu légère, on est frappé par la très prometteuse maîtrise formelle.

Télérama

On passe du cinéma de genre à une tonalité bergmanienne, et d’une hantise des portes qui grincent à une peur existentielle. On glisse sans heurt de l’un à l’autre, grâce à une mise en scène millimétrée, presque trop con­trôlée. La sensibilité domine heureu­sement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *